Biographie

Camille Schmitt a suivi plusieurs années de formation en France (Claire Illouz), ainsi qu’à Taiwan (Cen Delin) et en Chine continentale (Xu Jianhua, au musée du musée du Palais de Beijing).

Cette formation a été complétée par des stages dans les musées de Shanghai, de Nanjing et le musée du Palais de Taibei, ce qui a permis d’établir des échanges internationaux en Chine, mais aussi en Europe (I.N.P, Paris Sorbonne 1, British Museum) et aux Etats Unis (Freer Gallery).

La restauration des œuvres d’art picturales et calligraphiques d’Extrême Orient nécessite une connaissance approfondie de la culture et un respect des techniques et des matériaux d’origine. Camille Schmitt a un master de langues et civilisations chinoises à Langues’O (INALCO) et un doctorat (Sorbonne) en histoire de l’art sur la conservation dans les textes du 17e siècle en Chine, qui a été publié en 2011. Maîtrisant la langue chinoise (mandarin et chinois classique), elle continue à publier et intervenir sur les divers sujets d’étude : conservation traditionnelle, reconstitution des techniques et matériaux anciens…

Camille Schmitt a enseigné à l’Université Heidelberg et au département de restauration des Beaux Arts Visuels de Shanghai, et donne depuis 10 ans un cours au département d’arts graphiques de l’Institut national du Patrimoine (INP, Paris).

L’atelier Camille Schmitt a été créé en 2002 pour répondre à la nécessité de restaurer des peintures et des calligraphies extrême-orientales (Chine, Corée, Japon et Viêt Nam) présentées dans des formats spécifiques (rouleau, feuille d’album, paravents, etc.), et réalisés dans des matériaux (soie, papier d’écorces de mûrier et xuan) et des techniques différents de ceux employés en Occident (estampages, estampes, éventails, broderies, tapisseries -kesi-).

De fréquents séjours en Extrême Orient lui permettent de s’informer des recherches actuelles menées sur les matériaux, d’identification (base de donnée du Musée du Palais de Beijing) et des reconstitutions de matériaux précieux (papiers faits main, brocarts et soieries tissés selon les techniques anciennes) et de s’approvisionner en matériaux neufs et anciens.

Camille Schmitt a suivi une formation (2005-2006) auprès de l’Institut national du Patrimoine sur l’utilisation des techniques et matériaux de conservation occidentaux disponibles pour valoriser le patrimoine d’Extrême-Orient.

Ci-dessus, un extrait du DVD "La renaissance de deux peintures chinoises restaurées par Camille Schmitt", pour une exposition au musée Cernuschi en 2009. Réalisation : Olivier Bourbeillon/ Image : Nicolas Leborgne, Alan Guichaoua/ Montage : Julien Cadilhac

DVD disponible à la vente ici.

Bibliographie de Camille Schmitt

La monture originale d’un rouleau horizontal intitulé Description illustrée des indigènes du pays de Dian ", in De Couleurs et d'Encre : Oeuvres restaurées des musées d'art et d'histoire de La Rochelle : (Exposition. La Rochelle, Musée des Beaux-Arts. 2016), Montreuil : Editions Gourcuff Gradenido, 2015, p. 67-83.

"Questionnement de la tradition en restauration : survol des quinze dernières années en Chine et à Taïwan". dans Claude Laroque (dir.), Autour des papiers asiatiques, actes des colloques D'est en Ouest : relations bilatérales autour du papier entre l'Extrême-Orient et l'Occident et Papiers et protopapiers : les supports de l'écrit ou de la peinture, Paris, site de l'HiCSA, mis en ligne en février 2017, p.216-221.

"The Presentation and Preservation of Chinese Scroll Paintings ", in Zhang Hongxing (ed.), Masterpieces of Chinese Paintings, Londres, V&A publishing, 2013, p. 106-113.
(vidéo présentée dans le cadre de l'exposition : Masterpieces of Chinese Painting 700 - 1900: How a Chinese Gongbi Silk Painting was Made)
"Peinture chinoise : la restauration et la recherche en Europe et en Chine ", Arts asiatiques, n°68, 2013, p. 61.


"Restauration de l’Académie Hanlin, une peinture de Cour monumentale", Arts asiatiques, n°68, 2013, p. 81-86.


La médecine de l’art, conservation-restauration traditionnelle des peintures chinoises montées en rouleaux, à partir de textes de la dynastie Ming, Arles, Philippe Picquier, juin 2011.


" La Conservation et la Restauration des peintures chinoises en Chine et en Europe ", compte-rendu du colloque (colloquee summary), in Support-tracé, ARSAG, 2010.


" The Battle of Qurman : Restoration and Remounting of a Qing Imperial Wall Painting ", in Orientations, Special issue, May 2010.


" Approche d’une déontologie appliquée aux œuvres chinoises ", Association des Restaurateurs de Sculpture de Tours (ARSET), décembre 2007, p. 11-22.


" Montures impériales : les rouleaux horizontaux " et " Technique picturale à la Cour de Qianlong ", dans Marie-Catherine Rey, Les Très Riches Heures de la Cour de Chine, Paris, éd. De la Réunion des Musées nationaux, avril 2006, p. 115 à 117.


" Le papier Gaoli, chinois ou coréen ? ", dans Autour du papier coréen, Centre de Recherche sur la Conservation des Documents graphiques (CRCDG). 3 novembre 2005, p. 121-127.


" Les Rouleaux chinois : l’œuvre et sa monture ", Techne, n° 22, 2005, p. 26-31.


" Une monture impériale de la dynastie Qing ", publié dans la revue Arts Asiatiques, tome 58, 2003, p. 126 à 129.


" La fabrication et le traitement des couleurs dans la peinture traditionnelle de paysage ", publié dans la revue Histoire de l’art (CNRS - Université Paris I) en octobre 1997 (no 37/38), p. 47 à 56.
Pour en savoir plus
  • Bennett, Wendy, « Conservation and mounting of Eastern pictorial art : a bibliography of Western language publication », The paper conservator, vol. 9, 1985, p. 61-63.

  • Cahill, James, The Painter’s Practice, How Artists Lived and Worked in Traditional China, New York, Columbia University Press, 1994.

  • Castile, Sondra, « Far Eastern Paintings, Mounting and Conservation », Arts and Antiques n°7, New-York, Septembre-octobre 1982, p. 24, 102, 104, 134.

  • Collings, Thomas et Derek Milner, « The Identification of Oriental Paper-making Fibres », The Paper Conservator, vol. 3, 1978, p. 51-79.

  • Drège, Jean-Pierre, Les Bibliothèques en Chine au temps des manuscrits (jusqu’au Xe siècle, EFEO, vol. CLXI, 1991.

  • Dudley, David, A. Downey Rugtiv et Laura Stirton, « Paper and Silk : the Conservation of Asian Works of Art », AIC Preprints, 12e colloque annuel, Los Angeles, 15-20 Mai 1984, p. 32-42.

  • Enshaian, Marie-Christine, « Introduction à la conservation-restauration des peintures et objets d’arts graphiques d’Extrême-Orient », Nouvelles de l’ARSAG, n°11, décembre 1995, p. 6-8.

  • Hunter, Dard, A Papermaking Pilgrimage to Japan, Korea and China, New York, Pyson Printers, 1936.

  • Illouz, Claire, Les Sept trésors du lettré, EREC, Paris, 1985, 135 pages.

  • Illouz, Claire, « Conservation des peintures en Chine et au Japon : différences techniques et culturelles », Conservation-restauration des biens culturels, ARAAFU, Paris, 1998, p. 9-14.

  • Lewis, Ross, « Chinese Scroll Mounting », Arts of Asia 9, n°3, Hong Kong, mai-juin 1979, p. 121-127.

  • Lu, Zongrun, « Dangdai Zhongguo de gushuhua xiufu », Gugong wenwu yuekan, n°182, mai 1998, p.120-131. Article résumé par Lin Huansheng, publié sous son nom et traduit en français sous le titre « Restauration des peintures et calligraphies chinoises anciennes », Conservation-restauration des biens culturels n° 12, ARAAFU, Paris, décembre 1998, p. 35-39.

  • Lu, Zongrun, « Dangdai Zhongguo de gushuhua xiufu », Gugong wenwu yuekan, n°183, juin 1998, p.4-37. Article résumé par Lin Huansheng et publié sous son nom et traduit en français sous le titre « Restauration des peintures et calligraphies chinoises anciennes », Conservation-restauration des biens culturels n° 13, ARAAFU, Paris, juin 1999, p. 3-6.

  • Mullock, Hilary, « Xuan paper », Paper conservator, volume 19, 1995, p. 23-30.

  • Philippot, Paul, « La Conservation des œuvres d’art, problème de politique culturelle », Annales d’histoire de l’art et d’archéologie, vol. VII, Université Libre de Bruxelles, 1985, p. 7-14.

  • Philippot, Paul, « Introductory speech –Conservation and Tradition of Craft- », International symposium on the Conservation and Restoration of Cultural Property – Conservation of Far Eastern Art Object-, Tokyo, 1988, p. XVII-XX.

  • Van Gulik, R.H., Chinese Pictorial Art, édition originale Istituto italiano per il medio ed estremo oriente, Rome, 1958, réédition Taibei, 1993, 536 p.

  • Wills, Paul, « Far Eastern Pictorial Art : Form and Function », the paper conservator, vol. 9, 1985, p. 5-12.

  • Wills, Paul, « New direction of the ancient kind : conservation traditions in the far east » (actes du 10e colloque ‘new directions in paper conservation’, Oxford, du 14 au 18 avril 1986), the paper conservator, vol. 11, 1987, p. 36-38.
Restauration au Musée du Palais, Beijing

 © 2016 Camille Schmitt - Suivez moi facebook  twitter   linkedin  GooglePlus  Tous droits réservés. Réalisé par Pix and Love